Geekehome

WhatsApp veut contrôler la diffusion de fausses rumeurs sur sa plateforme

Depuis quelque temps déjà, WhatsApp essaie de trouver des moyens pour lutter contre la propagation de fausses nouvelles. Une des mesures qui sera bientôt mise en place est la limitation de transfert de messages. Bien que cette mesure concerne toutes les personnes utilisant cette plateforme dans le monde, les mesures seront plus strictes pour l’Inde.

Ces derniers temps, beaucoup de chaines de messages ont fait leurs apparitions sur les plateformes de conversation. Il vous est souvent demandé de les transférer à votre tour. Mais il n’est pas toujours simple de vérifier si ces derniers contiennent des faits véridiques ou pas. Devant l’ampleur que prennent ceux-ci, WhatsApp a décidé d’agir.

Les mesures mises en place par WhatsApp

Vous serez maintenant notifié lorsque vous recevrez un message qui circule d’un contact à un autre grâce à une étiquette. Et vous ne pourrez plus envoyer ce dernier dans plus de vingt groupes à travers le monde. Cette mesure a été mise en place afin de limiter les messages spammés.

De plus, il ne sera plus permis de faire circuler les messages transférés à plus de cinq personnes dans votre liste de contact. Des tests ont donc été faits en Inde afin de voir comment ces dispositions auront un impact sur les messages spammés. Ce pays compte le plus grand nombre de personnes qui partagent quotidiennement des photos, vidéos ou images.

Lors du prochain exercice, les développeurs de la plateforme comptent encore baisser le nombre de partages permis. Ils vont aussi supprimer le bouton de transfert qui se trouve à côté des messages.

Offrir une meilleure expérience à ses utilisateurs

Les dirigeants de la plateforme veulent avant tout offrir une meilleure expérience à ses utilisateurs. Ces changements ont pour but de permettre à l’application d’être utilisé pour envoyer des messages privés et non pour partager de fausses nouvelles. L’application respecte d’ailleurs de nombreuses règles de sécurité et protège vos messages privés avec un système de cryptage de bout en bout.

Ces misses à jour arrivent à temps avant les prochaines élections qui auront lieu l’année prochaine en Inde. Cela va limiter les risques de l’application de se trouver dans une situation pareille à celle de Facebook lors des élections américaines.

 

Xavier Rédaction

Add comment