Geekehome

Qu’apporte l’affordance en UX design ?

icones-smartphone-flat-design-skeuomorphisme

 

« Potentialité » et affordance sont synonymes. En effet, l’affordance se définit comme une interaction toujours possible et spontanée entre un environnement et son utilisateur. Dans le domaine de l’ergonomie, elle rend possible toute utilisation intuitive d’un objet ou d’un service. C’est pourquoi, l’affordance est une propriété ou une caractéristique majeure d’un objet nous invitant à interagir avec lui, tout naturellement et spontanément. Les affordances nous facilitent en quelque sorte la vie, car elles facilitent nos interactions avec les objets physiques du quotidien. Mais en va-t-il de même pour les objets virtuels et numériques ? Voyons ce que l’affordance apporte vraiment à l’UX Design.

Quand affordance rime avec performance

affordance-en-ux-design

 

En matière de conception d’interface centrée sur l’expérienceutilisateur (UX), l’affordance joue un grand rôle. En effet, les affordances peuvent être classées en fonction de leurs performances comme de leur présentation, dont l’objectif principal est précisément de prendre en compte et d’actualiser les connaissances acquises par l’expérience afin de simplifier le flux des interactions rendues ainsi possibles et performantes. Autrement dit, l’affordance doit répondre aux méthodologies de l’UI/UXDesign basée principalement sur larecherche et l’amélioration de l’expérience utilisateur.

 

Tout service et produit interactif, tendant à suivre ce procédé méthodologique, améliorent largement leur rendement. La mise en application des principes de l’ergonomie en UX Design a une répercussion directe sur l’appréciation générale des utilisateurs d’interfaces créées pour eux. Une interface se constitue d’une diversité de modules interactifs dont la capacité primordiale consiste à suggérer à chaque utilisateur et de manière intuitive leur propre utilisation. Tel est le cas des boutons, exemple parmi tant d’autres, dont l’apparence doit évoquer clairement et pleinement sa fonctionnalité.

bouton-affordance

Exemple d’affordance : le libellé « Start usingitnow ! » invite à utiliser l’offre proposée

 

Si un bouton ne ressemble pas à un élément « cliquable », aucun utilisateur n’ira cliquer dessus. D’où l’idée également, l’affordance d’un bouton « call to action » peut radicalement augmenter le nombre d’interactions possibles.

boutons-action-affordance

Exemples de boutons « call to action » (affordance)

 

Dans cette vidéo, Donald Norman nous explique en quoi l’apparence est une clé pour permettre à l’utilisateur de trouver ce qu’il recherche comme de comprendre son fonctionnement et de l’utiliser.

Affordance et perception

 

Dans l’univers de l’UX Design, où le rôle des affordances s’étend à tout ce qui annonce la « potentialité » ou la possibilité d’une action signifiante, la perception de l’utilisateur est capitale. Lors de chaque utilisation, il s’efforce de voir l’action qui lui est possible d’exécuter ; une possibilité d’action d’autant plus grande qu’elle est mieux provoquée ou incitée par l’objet lui-même. D’où l’importance d’une affordance bien gérée ou adaptée à la perception des utilisateurs qui en font l’expérience à chaque utilisation d’interface interactive. C’est aussi la raison pour laquelle les UI/UX Designers s’efforcent à leur tour de concevoir des interfaces qui prennent les différentes affordances possibles et surtout les contraintes structurant la perception des utilisateurs et leurs comportements d’interaction possibles. Tout en sachant également que la perception des affordances et leur interprétation peuvent ainsi différer selon l’individu, son expérience, ses modèles mentaux, et ses apprentissages antérieurs. Que ces contraintes soient d’ordres physiques, sémantiques, culturels, ou logiques et spécifiques à chaque utilisateur, l’UX Designer doit, en quelque sorte, composer avec. D’où l’intérêt de l’affordance en UX Design et la tâche dévolue aux concepteurs d’interface, à savoir : procurer la meilleure expérience possible aux utilisateurs.

 

Livre sur l’affordance

Livre-The-Design-of-Everyday-Thing-de-Donald-Norman

“The Design of Everyday Thing” est un best-seller, paru aux éditions Doubleday Business en 1990, et dont l’auteur est Donald Norman. Ce professeur émérite en sciences cognitives de l’université de Californie applique au design la notion d’affordance en lui ajoutant une dimension perceptuelle. Son analyse porte sur la conception centrée sur les utilisateurs. Une nouvelle approche impliquant selon lui une simplification structurelle des tâches utilisateurs. Au travers de nombreux cas pratiques, il s’efforce de décrire la psychologie et de révéler ce qui se cache derrière ce qu’il considère comme un bon ou mauvais design. Les méthodes, outils, règles et procédés sont donnés dans ce livre complet à la fois sur le design, mais aussi sur l’amélioration de l’utilisabilité par le design.

Quels livres faut-il lire pour comprendre l’affordance ?

 

Xavier Rédaction