Geekehome

Comment s’initier au pilotage de drones ?

Les drones font de plus en plus partie de notre quotidien. Ces petits joujoux technologiques intéressent désormais autant les professionnels prêts à partir pour tout type de mission que les amateurs désirant réaliser des vidéos de haute qualité depuis le ciel. Ainsi, de nombreuses compagnies proposent de vous initier au pilotage de drones quel que soit votre niveau initial (voir une carte des prestations d’initiation aux drones de loisirs sur ce site). Il suffit de réserver l’activité la plus proche de chez vous et le tour est joué ! Alors, comment se passe l’initiation ? Que peut-on attendre de ces nouvelles activités de loisirs ? Réponses dans cet article.

La formation théorique

L’initiation commence toujours avec un briefing sur la réglementation en vigueur. L’instructeur, titulaire du diplôme de la DNC (Déclaration de Niveau de Compétences) indispensable à tout pilote professionnel de drones et délivré par la DGAC (Direction Générale de l’Aviation Civile), doit vous informer sur les règles à respecter en particulier concernant la sécurité et la vie privée.

Globalement, il faut savoir qu’on ne peut pas survoler n’importe quelle zone avec un drone. Les zones habitées ou très fréquentées comme les villes sont interdites, de même que les sites sensibles comme les centrales nucléaires ou les bases militaires. Il est également interdit de voler à plus de 150 m d’altitude. De plus, il ne faut jamais perdre de vue le drone que l’on commande pour des raisons de sécurité. Enfin, il faut garder à l’esprit de respecter la vie privée des gens et de ne pas les filmer à leur insu.

Certains moniteurs proposent une approche théorique plus poussée en évoquant l’histoire des aéronefs télécommandés. Certains d’entre eux vous apprennent également à monter votre propre drone et à faire les réglages nécessaires sur le GPS, la caméra ou les différents capteurs de l’appareil. Ils détaillent alors aussi la visite pré-vol indispensable avant de démarrer le drone.

La pratique et le fun

Enfin, c’est le moment de se lancer pour une virée avec un véritable drone professionnel multirotors en général de type quadricoptère ou hexacoptère. Chaque société a ses modèles de drones favoris, mais on peut tout de même relever les noms des plus utilisés : le DJI Phantom 3 ou 4, le  JJRC H20C, le DJI Mavic Air, le Hubsan X4, ou encore le DJI F450.

Indoor ou Outdoor

Certaines sociétés proposent des formations Indoor, c’est-à-dire à l’intérieur d’un espace couvert, tandis que d’autres vous emmènent très vite sur le terrain à l’extérieur. L’indoor a souvent l’avantage d’être très ludique. Le briefing de départ dure 5 minutes et le reste du temps est consacré au pilotage. De plus, il y a souvent des parcours préconçus pour le drone avec des obstacles à éviter (piliers, cerceaux, tracé d’un circuit…). C’est l’idéal pour une sortie avec les enfants !

La pratique outdoor a une vision plus pragmatique. Il s’agit souvent aussi d’apprendre à faire de belles photos depuis le drone et de réaliser de jolies vidéos. Un véritable plaisir quand on s’intéresse aux magnifiques paysages qui nous entourent.

L’approche technique avec le FPV

D’un point de vue technique, vous allez apprendre à faire un décollage et un atterrissage avec le drone radiocommandé que vous avez choisi. S’il peut être commandé via un iphone par exemple, il possède la plupart du temps sa télécommande propre. Il s’agit tout d’abord de maîtriser les mouvement simples comme le vol stationnaire, absolument nécessaire pour stabiliser l’engin et prendre de belles photos aériennes. Puis, l’instructeur vous montrera comment vous déplacer en ligne droite, comment faire un vol en diagonale, faire des rotations autour de l’axe de lacet, et effectuer des mouvements plus complexes. Il dispose pour cela d’une double commande qui lui permet de prendre la main sur votre drone en cas de pépin.

Le moniteur peut aussi vous proposer une immersion totale avec un casque et des lunettes qui vous permettent de voir ce que voit la caméra du drone. C’est ce qu’on appelle le FPV (First Person View). De quoi se faire quelques sensations et de passer des moments inoubliables !

Une petite vidéo qui montre comment piloter un drone racer. Pour débuter, il est nécessaire d’utiliser différents modes de vols, notamment des modes de vol stabiliser, pour pouvoir ensuite pratiquer sur un mode de vol accro + ou manuel. Avec les composants présent dans la vidéo vous pouvez facilement fabriquer un drone racer ( REALACC X210)

Xavier Rédaction

Add comment