Geekehome

Le Sénat américain va légiférer sur les « loot boxes »

Haïes ou adorées, les « loot boxes » n’en finissent pas de polariser la communauté des geeks. Il semblerait que ces débats soient arrivés jusqu’au Sénat américain, qui se propose de légiférer sur leur utilisation prochainement. Elles pourraient alors être interdites pour les moins de 18 ans.

Les « loot boxes » : un sujet sensible pour la communauté vidéoludique

La polémique des « loot boxes » avait éclaté avec la sortie de Battlefront II, bien que les gamers se soient plaints de ce procédé avant cela. Ces bonus de jeux vidéo payants permettent aux joueurs d’accélerer le développement de leur personnage et d’obtenir des objets ou bonus appréciables. Seul souci, de plus en plus de jeux sont construits pour que la progression devienne frustrante si on ne les utilise pas. Cela incite donc fortement les joueurs à se procurer un nombre grandissant de « loot boxes », et donc de mettre la main au portefeuille autant de fois.

Le problème pour les joueurs, c’est que cela avantage les plus fortunés. Prenons l’exemple des jeux de hasard en ligne comme les casinos, qui proposent d’authentiques systèmes aléatoires. Un site pourra recenser plus de 420 jeux entièrement basés sur le hasard : cela veut dire que chaque personne à les mêmes chances de remporter son pari une fois l’inscription faite. Un loot box vient fausser ce système : c’est comme si un joueur avait accès à plus de tours de machine à sous, alors que son voisin ne récolte peu ou pas de bonus. D’où la colère de la communauté.

Le Sénat américain intervient dans l’affaire

La proposition de loi du Sénat vise d’abord les mineurs. Elles permettrait d’interdire aux entreprises de vendre des « loot boxes » aux personnes de moins de 18 ans. On le sait, cette frange de la population est celle qui consomme le plus de jeux basés sur les micro-transactions. Pour l’industrie du jeu vidéo, qui a réorganisé son modèle financier ces dernières années, le changement serait colossal.

Les entreprises ont depuis longtemps cessé de compter sur les achats de jeux pour dégager l’intégralité de leur chiffre d’affaires. A la place, un écosystème des micro-transactions et des contenus payants s’est développé. L’effet de la loi pourrait donc être capital et venir bouleverser complètement le paysage. Le Sénateur Josh Hawley, qui a proposé cette loi, a eu des mots très durs contre la pratique : « Seule une économie de l’addiction pourrait produire un modèle d’entreprise qui place [des loot boxes] dans les mains de chaque enfant d’Amérique, dans le but de les rendre terriblement accros »

Les grands studios pourraient regretter durement cette loi, si elle venait à passer. Mais pas sûr que cela soit le cas des joueurs. Ces derniers ont montré depuis de nombreuses années qu’ils n’appréciaient pas l’utilisation des loot boxes et seraient plutôt soulagés de les voir disparaître. Reste à voir si une loi similaire pourra parvenir jusqu’en France, qui a tendance à avoir du retard par rapport aux États-Unis en matière de législation encadrant les jeux-vidéos.

Xavier Rédaction