Geekehome

Le marketing olfactif : une stratégie efficace pour capter l’attention des prospects

Alors que la vitrine et les PLV extérieures constituent le reflet d’un magasin, la fragrance qui s’en dégage incarne sa nature. En effet, au fil des années, le parfum d’une entreprise ou d’un magasin fait partie intégrante de l’identité de l’enseigne, au même titre que son logo. Par ailleurs, il s’agit aussi d’un élément important qui permet d’impacter positivement les émotions des consommateurs. Mais bien qu’il présente plusieurs atouts, le marketing olfactif requiert une étude minutieuse.

Les principes et les atouts du marketing olfactif

Autrefois, les marques stimulaient principalement les yeux, le gout et le toucher. Or, on constate depuis quelques années que les entreprises peinent à rester compétitives. En effet, le marché devient de plus en plus saturé et le comportement des consommateurs évolue. Les enseignes doivent alors adopter les moyens nécessaires pour se démarquer de la concurrence. Ce qui explique leur intérêt pour le marketing olfactif.

Il s’agit d’un dérivé du marketing sensoriel reposant sur la sollicitation de l’odorat. Naturellement liée à un lieu, cette approche s’adresse principalement aux boutiques physiques. Les effluves de pain chaud dans les boulangeries, l’odeur des billets de banque, la senteur agréable dans les parfumeries, de nombreux commerces utilisent désormais cette technique pour renforcer la mémorisation de la marque dans l’esprit des consommateurs. En effet, parmi les cinq sens de l’homme, l’odorat est celui qui reste le plus longtemps dans la mémoire.

Par ailleurs, le marketing olfactif est une stratégie gagnante qui aide à améliorer l’expérience client. D’après les recherches, la diffusion d’un parfum d’ambiance dans une pièce ou dans un établissement génère un sentiment de bien-être. Il peut aussi faciliter le passage à l’achat, et même, fidéliser la clientèle.

Quelques conseils pour appliquer le marketing olfactif

Certes, les magasins sont les plus grands usagers du marketing olfactif. Mais cette approche s’intègre progressivement dans les locaux des entreprises. Google compte d’ailleurs parmi les premières enseignes à parfumer leur établissement pour que leurs employés s’y sentent bien. Par ailleurs, ce concept séduit aussi les sociétés de services. Dans ce cas, le parfum d’ambiance a pour objectif d’augmenter le temps de passage dans les lieux.

Mais le choix de la fragrance doit se faire avec attention. Elle doit être cohérente avec la stratégie « mix marketing » de la marque. En outre, il faut également tenir compte du positionnement du commerce ou du produit, ainsi que du comportement des consommateurs. Ainsi, il est nécessaire de faire une analyse préalable avant de trancher sur un effluve.

La réalisation des études nécessite particulièrement l’intervention d’une agence marketing. De nombreuses structures sont désormais spécialisées dans ce domaine. Elles proposent aux entreprises de choisir parmi une centaine de fragrances. Par ailleurs, si la marque a des besoins spécifiques, l’établissement offre aussi une prestation sur mesure. La diffusion est ensuite assurée par un appareil dédié. Le choix du type de diffuseur influera sur l’intensité du parfum.

Xavier Rédaction

Add comment