Geekehome

Comment choisir un bon VPS ?

Pour choisir le VPS adapté à vos besoins, vous devez identifier quels sont vos besoins.

Il existe 3 technologies sur le marché des VPS, le VMWare, qui détient l’essentiel du marché en équipant la majorité des entreprises. L’HyperV, technologie VPS développé par Microsoft, moins répandue. Et enfin la technologie KVM.

Un bon VPS est un VPS qui garantit une haute disponibilité, en offrant une installation de serveurs virtuels sur un groupe et non sur un seul serveur physique. Le logiciel se charge de répartir les machines virtuelles sur les serveurs physiques. Par ailleurs, les serveurs virtuels doivent être stockées non sur un serveur physique, mais sur un stockage centralisé, qui est connecté à tous les serveurs physiques du groupe. On n’oubliera pas de veiller à ce que le stockage centralisé soit lui-même sécurisé sur une baie de stockage SAN ou un stockage distribué.

De cette manière, vous allez pouvoir transférer une machine virtuelle d’un serveur physique vers un autre serveur lors d’une maintenance. Vous pourrez aussi surveiller la charge des serveurs physiques et contrôler la disponibilité du serveur et être averti en cas de panne. La société Pexys garantit cette haute disponibilité en stockant la totalité du serveur sur un cluster de basculement, qui permet d’optimiser et garantir la disponibilité des services.

La garantie des performances est un élément essentiel dans votre choix de votre VPS. A vous de bien vérifier que les ressources sont bien garanties. Bénéficier d’un service de sauvegarde de type Veeam peut également s’avérer judicieux pour restaurer en quelques clics une machine virtuelle, sans aucune réinstallation ou encore vous prémunir d’une attaque sur le serveur web.

Par rapport à vos besoins, un site web qui évolue peu et qui peut tolérer une coupure doit être stockée sur une solution basique avec une machine virtuelle sur un serveur physique. Pour les plus gros projets, il faut plutôt privilégier un hébergement sur un groupe de serveurs physiques stockées de manière centralisé et bénéficiant d’un service de sauvegarde de type Veeam. Vous obtiendrez le bénéfice d’une grande souplesse, d’un bon niveau de sécurité et d’une solution assez flexible.

Comment configurer un VPS ?

Pour configurer un VPS, vous devrez vous munir de plusieurs informations qui vous permettront de mettre en route le serveur.

Parmi les éléments demandés, il y aura le nom d’hôte, qui correspond au nom du serveur, qui vous permet de le reconnaître. Le nommer de manière correcte vous évitera bon nombre d’erreurs. Vous devrez ensuite choisir un mot de passe pour créer de nouveaux utilisateurs, installer des programmes sur le VPS ou encore modifier les fichiers système. Enfin, le système d’exploitation vous sera demandé et vous devrez choisir (Debian 9, …).

Avec le terminal sélectionné, vous pourrez ensuite ajouter plusieurs commandes. Avant cela, vous devez vous connecter en SSH à la machine que vous venez de configurer, ceci vous permettra d’exécuter les commandes. Sur Windows, il vous faudra télécharger un programme tiers pour vous connecter à votre serveur. Parmi ces programmes, PuTTY est un client SSH très utilisé sur Windows. A cette étape, vous allez pouvoir indiquer votre nom d’hôte, votre nom d’utilisateur et votre mot de passe (comme pour se connecter à FileZilla par exemple lorsque vous voulez transférer des fichiers sur un serveur).

Par la suite, vous pourrez configurer si vous le souhaitez votre serveur en français ou encore le mettre à l’heure pour un maximum de confort dans l’utilisation quotidienne.

Comment héberger un site web statique sur un VPS ?

Avant d’héberger un site web sur un VPS, il faut configurer le serveur et il vous faudra choisir une distribution. Vous devrez ensuite générer une clé SSH pour vous connecter au VPS. Ensuite, il faudra rentrer l’IP de vos VPS et votre clé privée. Vous allez ainsi vous connecter à un hôte distant, votre clé du serveur sera elle mise en cache.

Avant de démarrer vos premiers pas avec le VPS, vous devez vérifier que ce dernier est à jour. Une fois le serveur mis à jour, il vous faudra le rendre accessible depuis l’extérieur.

Par la suite, vous allez pouvoir coller vos fichiers via un logiciel de transfert de fichiers tel que FileZilla. Vous y indiquerez l’IP de votre VPS et votre clé SSH.

Ensuite, vous pourrez lier votre nom de domaine à votre VPS, ceci vous permettra de rendre accessible votre site web depuis une url.

VPS Cloud ou VPS standard ?

Le VPS cloud vous permet d’héberger votre site web sur un serveur qui lui-même s’appuie sur un réseau de serveurs physiques. L’avantage est de pouvoir payer que ce que l’on utilise. C’est une solution relativement fiable puisque votre site est sur une partition virtuelle de plusieurs réseaux donc en cas de panne, votre site web ne sera pas amputé. C’est également une solution sécurisée. Extensible, le VPS Cloud n’a pas les mêmes contraintes qu’un serveur individuel, les ressources sont ainsi disponibles en fonction de la demande.

Optez pour un VPS Cloud plutôt qu’un standard dépendra surtout de votre besoin. En effet, si vous n’avez aucune notion dans ce domaine et que vous souhaitez payer uniquement pour ce que vous consommez, alors il est judicieux de privilégier le VPS Cloud. Dans le cas contraire, vos connaissances vous permettront d’avoir un contrôle total sur toutes vos configurations, vous bénéficierez d’une plus grande flexibilité.

En conclusion, le choix d’un bon VPS dépendra surtout de vos besoins, vous pourrez choisir entre les 3 technologies même si le VMWare est la solution la plus répandue actuellement sur le marché. Vérifiez avant toute chose que le VPS garantit une haute disponibilité, que le stockage centralisé soit sécurisé sur une baie de stockage et que les performances soient garanties. Pour vous prémunir contre des attaques sur votre serveur, je vous conseille de prendre une sauvegarde de type Veeam, pour bénéficier d’une sécurité supplémentaire.

Enfin, pour configurer le VPS, si vous avez des connaissances pointues dans le domaine, vous avez tout intérêt à le configurer vous-mêmes, vous pourrez ainsi l’adapter à vos besoins. Ou sinon vous appuyez sur l’expertise de professionnels ayant fait du VPS leur spécialité.

 

Xavier Rédaction